Château de Trautenfels

L’histoire du château de Trautenfels

Historisches Darstellung (Kuperstich) des Schloss Trautenfels, das auf einem Hügel steht. Unterhalb davon sind viele Häuser und ein See mit Bäumen. Historisches Darstellung (Kuperstich) des Schloss Trautenfels, das auf einem Hügel steht. Unterhalb davon sind viele Häuser und ein See mit Bäumen.

Image Credits

Content in other languages

Here you can find content in other languages.

Les débuts au Moyen Âge

1261: Première mention documentaire d’un château-fort de Neuhaus (Castrum novum [= nouveau fort] dans la vallée de l’Ennstal).

1282: Le château-fort de Neuhaus est échangé contre le châteaufort de Strechau et entre en possession de l’archevêque de Salzbourg. Lors de confrontations militaires avec le duc de Styrie, le château-fort est reconquis à la fin du 13e siècle, détruit puis reconstruit.

1460: Wolfgang Praun, entrepreneur dans les mines de sel, devient propriétaire du château-fort et est expressément nommé châtelain de Neuhaus dans les actes.

1493 à1594: Le château-fort appartient à la famille Hoffmann qui compte parmi les plus puissantes et les plus riches familles de nobles de Styrie, ainsi que parmi les plus influents promoteurs du protestantisme. Neuhaus devient le centre de la Réforme dans la vallée de l’Ennstal. Le château-fort est agrandi.

1574: La famille Hoffmann fait construire une église évangélique qui sera complétement détruite par la commission de Réforme en 1599. Les murs de fondation, situés à 20 minutes à pied en direction du Grimming, sont un lieu commémoratif depuis 1992 qui rappelle cette époque tourmentée.

1594/1600 à 1652: La famille protestante Praunfalk obtient le château-fort en gage avant d’en devenir propriétaire. Plus tard, la famille s’exilera à Nuremberg pour des motifs de confession.

 


Photograph of a church ruin. Only the foundation walls are still standing. In the background are trees and a blue sky with clouds.

Image Credits

La période baroque

1664: Le comte Siegmund Friedrich von Trauttmansdorff achète le château, le fait rénover, réaménager et lui donne le nom de « château de Trautenfels ». Les fresques de grande qualité au 1er étage et dans la chapelle sont peintes par Carpoforo Tencalla vers 1670 et Alessandro Sereni réalise les stucs. Le château appartiendra à la famille Trauttmansdorff jusqu’en 1815.

 

 

Le 19e siècle

1878: Après plusieurs changements de propriétaires, le comte Josef Lamberg achète le château. La dot de sa femme Anna, fille du producteur d’armes de Steyr Josef Werndl, et sa propre fortune permettent de restaurer le bâtiment, à l’époque délabré, et de l’aménager confortablement.


An old wedding photo. The bride wears a dark dress and holds a large bouquet of flowers. The man is standing behind there and is wearing a dark suit. They both smile very slightly.

Image Credits

Restauration et réaménagement

Photos du 19e siècle


Old photograph of Trautenfels Castle. The castle stands in front of Mount Grimming. The photo is colored yellow.
Château de Trautenfels avec le Grimming, vers 1872

Image Credits

Photograph of a room with a fireplace. Antlers and a painting hang on the wall. There are plants everywhere
Château de Trautenfels, grande cour vitrée à aménagement de chasse, 1901

Image Credits


Old photograph of the Marble Hall. Numerous paintings hang on the walls. There is a long carpet in the room and there is furniture along the walls.
Château de Trautenfels, salle de marbre, 1901

Image Credits

La salle de chasse du châtelain

Les meubles en bois de cerf étaient à la mode au 19ème siècle. Le comte Josef Lamberg a certainement fait fabriquer les meubles de sa salle de chasse chez un artisan de la région. Les meubles sont caractérisés par une fabrication méticuleuse et des mosaïques décoratives.

Le 20e siècle

1904: Anna, comtesse Lamberg-Werndl, gère la propriété après la mort de son mari. Pendant l’entre-deuxguerres, les problèmes économiques s’accumulent et la conservation du bâtiment devient de plus en plus difficile.

1941: Avec le soutien de ses quatre enfants adultes, Anna, comtesse Lamberg-Werndl, vend le château à la Reichspost allemande. Les plans d’y installer un centre de formation de cadres, un centre international des techniques de communication ainsi que l’association de la poste européenne ne seront jamais réalisés, à cause de la guerre.

1945: À la fin du règne des Nazis, le bâtiment, propriété allemande, est géré par les troupes d’occupation anglaises. Pendant les premières années d’aprèsguerre, le château abrite temporairement jusqu’à 300 réfugiés. Ensuite, la République d’Autriche deviendra propriétaire du château.

1950: L’association styrienne des auberges de jeunesse (Steirisches Jugendherbergswerk) emménage dans le château et utilise les locaux au rez-de-chaussée, à l’étage intermédiaire et au deuxième étage.

Black and white photography of Trautenfels Castle can be seen. There is a lake in the foreground. The sky is clouded over.

Image Credits

1951: Le Land de Styrie loue les salles de représentation au premier étage du bâtiment et charge Karl Haiding de créer un musée pour le district de Liezen. En amont des expositions temporaires, il collectionnait des objets et documents en rapport avec les thèmes de l’apiculture, de l’artisanat du traitement du miel, de la forêt, du bois ainsi que de l’exploitation des alpages en Styrie.

Haiding, Karl (1906-1985), le folkloriste occupait à l’époque nazie, entre autres, une fonction élevée dans l’Amt Rosenberg. Cf. Mindler Ursula, « …Bien que je n’aie jamais fait de concessions et que mon attitude pangermanique soit connue de mes homologues…“. Notes à propos de Karl Haiding (1906-1985). Dans: Österreichische Zeitschrift für Volkskunde, NS tome LXIV, cahier 2 (2010), p. 179-202 (disponible en boutique).

Le musée de Trautenfels a constitué une grande partie de ses collections en s’appuyant sur les connaissances de Karl Haiding. Et à partir de 1955, ce dernier a marqué l’orientation du musée, mais pendant longtemps, ses activités avant 1945 et ses implications dans le nationalsocialisme ne furent pas mentionnées. Cela a mené à un débat médiatique au début du 21ème siècle et à un débat d’experts sur Haiding et son héritage.

1959: La République d’Autriche vend le château de Trautenfels ainsi que le territoire s’y rattachant pour une somme modique et « offre » 750 000 schillings à l’association des auberges de jeunesse à condition qu’elle réhabilite les bastions défectueux. Les travaux de restauration ont été effectués entre 1960 et 1962.

Le 9 août, le musée de la région est officiellement inauguré comme musée du district de Liezen et département du musée du Joanneum (fondé par l’archiduc Jean-Baptiste en 1811).

En 1971, le musée est rebaptisé « Landschaftsmuseum Schloss Trautenfels » (musée de la nature et de la culture locale château de Trautenfels), depuis 2011 la partie consacrée au musée est nommée « Schloss Trautenfels » (château de Trautenfels). L’exposition permanente porte toujours le nom de « Landschaftsmuseum » (musée de la nature et de la culture locale).

Utilisation et rénovation générale

Photos de la seconde moitié du 20e siècle

A man pulls a handcart with wrapped objects lying on it. In the background you can see mountains and forests.
Karl Haiding en train de ranger des objets du musée Pichl Kainisch, 1957

Image Credits


A black and white photograph. On the right of the picture there is a man giving a speech. On the left, adults sit and stand and listen to the speaker. Some of the audience wear traditional costumes.
Inauguration du musée. Hanns Koren inaugurant le musée régional, le 9 août 1959

Image Credits


Black and white photography of a wall. Various museum objects (mainly shovels) and photographs are attached to this.
Salle d’exposition du musée régional. Présentation d’objets de pêche et d’une collection de pelles, 1962

Image Credits

Black and white photography of a group of people. They stand in an exhibition room and watch a man who speaks to the group.
Inauguration de l’exposition spéciale « Steirisches Salz » (Sel de Styrie) en 1975

Image Credits

A black and white photograph of young people on a farm. A group is in the foreground on the left, another is sitting on a staircase.
Clients de l’auberge de jeunesse dans la cour antérieure du château, 1970

Image Credits

Photography from a construction site. There are devices and hoses on the right side. In the middle, a man sits on a red vehicle in a ditch.
Travaux de construction à l’étage intermédiaire, 1991

Image Credits


Photography of Trautenfels Castle. There is scaffolding on the castle walls. There are craftsmen on the roof re-doing the roof. Parts of the roof are already light brown with new shingles, parts are still dark brown with old shingles.
Château de Trautenfels, façade sud, octobre 1984

Image Credits

1982: Malgré l’importante fréquentation de l’auberge de jeunesse (jusqu’à 30 000 nuitées par an), les problèmes financiers et les réparations urgentes du toit, de la façade et des fournitures s’accumulent. L’auberge ferme ses portes. L’internat d’agriculture et de foresterie, qui utilisait quelques salles depuis 1969, déménage à Gröbming. Le directeur de musée de l’époque, Volker Hänsel, initie la création du comité « Kuratorium zur Rettung von Schloss Trautenfels » (comité de sauvetage du château de Trautenfels). En décembre 1983, l’association « Verein Schloss Trautenfels » (association du château de Trautenfels) voit le jour. Les représentants politiques de la région se prononcent pour la conservation du château de Trautenfels comme « centre culturel national et international comprenant le musée pour le district de Liezen ».

1983: La commune de Pürgg-Trautenfels achète le château avec l’aide du Land de Styrie au prix symbolique d’un schilling. La commune donne ensuite le château à bail à l’association « Verein Schloss Trautenfels » (association du château de Trautenfels) dont le but est de rénover et conserver le château ainsi que de promouvoir et apporter son soutien au musée « Landschaftsmuseum » (musée de la nature et de la culture locale), faisant partie du musée du Joanneum.

1984–1989: Afin d’éviter que le château tombe littéralement en ruines, des travaux urgents de restauration du toit, de la façade et des fenêtres sont financés par des subventions et dons et réalisés.

Architecture moderne de Manfred Wolff-Plottegg

Photos des années 1990

Foto von einem Treppenhaus aus Beton und Metall in einem schmalen Holzturm
Escalier de la tour

Image Credits

Weißes Treppenhaus mit metallenem Geländer. Im Vordergrund stehen zwei Säulen
Escalier dans la grande cour vitrée

Image Credits

Fotografie von einem Raum mit gewölbter Decke. An der Decke sind Fresken in hellen Farben gemalt.
Salle des fresques

Image Credits

1990–1992: Le château de Trautenfels est mandaté pour organiser l’exposition du Land de Styrie « Lust und Leid. Barocke Kunst, barocker Alltag. » (Envie et peine. L’art baroque et le quotidien baroque). Les moyens financiers nécessaires sont dégagés pour la restauration complète du bâtiment et la mise en oeuvre d’une infrastructure moderne pour le musée. La restauration générale est planifiée et réalisée dans le style du 20e siècle par l’architecte Manfred Wolff-Plottegg, en collaboration avec le Bundesdenkmalamt (service fédéral de protection des monuments) et les maîtres d’ouvrage.

L’étude comprenait : 1° ce qui devait être réparé et réhabilité, 2° ce qui était nécessaire pour une nouvelle utilisation et 3° ce qui a été présenté d’un point de vue architectural dans le projet sous l’aspect « construire dans le patrimoine ». Le bâtiment a été rendu complètement accessible aux flux de visiteurs : du hall d’entrée via le chemin du rocher, le deuxième escalier principal avec ascenseur, l’escalier dans la tour panoramique et enfin le hall de sortie avec une nouvelle issue à côté de la terrasse est. D’autres interventions ponctuelles comprenaient : la
caisse dans le hall d’entrée, les nouvelles toilettes, la couverture des deux cours avec des vitres et la séparation du nouvel espace pour séminaires. Le bâtiment complet a été équipé d’un régulateur des températures pour les surfaces de l’enveloppe du bâtiment et toutes les installations sanitaires et électriques ont été rénovées. À l’extérieur, on a ajouté un atelier dont le toit végétalisé permet de faire un tour autour du château.

1992: Les mesures de restauration font apparaître des couches de couleur à l’étage intermédiaire. Entre 1997 et 1999, les zones d’image datant du 16e siècle sont libérées. La « Freskenraum » (salle des fresques) est ouverte au public.

1994: La commune de Pürgg-Trautenfels loue le château de Trautenfels au Land de Styrie – musée du Land du Joanneum.

1998: Inauguration du nouveau musée de la nature et culture locale qui expose l’histoire culturelle et naturelle de la vallée styrienne de l’Ennstal et de la région d’Ausseerland dans 13 salles thématiques arrangées à la manière d’un caléidoscope.

Le 21e siècle

2006–2007: La déforestation de la colline du château dégage la vue sur l’ensemble avec ses impressionnants bastions et les piédroits du château. Une situation historique importante est ainsi rétablie.

2007–2010: Après qu’une partie du bastion sud-ouest se soit fortement dégradée, une analyse statique de tout le mur est effectuée. La rue d’accès du château est bloquée pour des raisons de sécurité et une rue provisoire est construite. Après approbation des moyens financiers par le gouvernement du Land de Styrie en 2009, le mur est remis en état et consolidé statiquement à l’aide d’un clouage en respectant le patrimoine historique. Grâce à l’éclairage extérieur, le bâtiment historique ne perd rien de ses attraits pendant la nuit.

En raison d’un danger d’éboulement accru d’une partie du mur du bastion du château de Trautenfels, de 30 m de long, la route d’accès au château qui longe le mur a dû être fermée à Noël en 2007. Pendant les analyses, il a été constaté que tout le mur du bastion était dans un état déplorable. Ensuite, on a élaboré un concept de remise en état. Cette dernière a pu commencer en juillet 2019 après validation des moyens financiers par le gouvernement du Land de Styrie. Les travaux ont été achevés au début de l’été 2010.

Brevet européen, EP2141287 : Un nouveau système porteur a été mis en place grâce à l’absorption de la pression du sol derrière le mur de soutènement par les répartiteurs de charges en béton et le clouage. Cela permet de décharger le mur de sorte qu’il doive seulement se porter lui-même et qu’il puisse ainsi être conservé.

2015: À la suite de la réforme des structures communales, les communes de Pürgg-Trautenfels et de Stainach fusionnent et deviennent la commune de Stainach-Pürgg, à qui appartient le château de Trautenfels. Elle loue le bâtiment au musée universel du Joanneum. Tout le château est utilisé comme musée et pour des évènements culturels et l’ensemble, y compris la tour panoramique, est accessible aux visiteurs. 

Le château de Trautenfels, qui est un département du musée universel du Joanneum, est un centre artistique et culturel qui présente l’histoire, la culture et la nature du district de Liezen. Sa collection compte plus de 40 000 objets. La réflexion sur les thèmes régionaux engendre une connaissance plus profonde des contextes nationaux et internationaux.

Rénovations au 21e siècle

Photos de l'année 2009 et 2010

Schlossmauer mit vielen ausgebrochenen Steinen und kaputten Stellen.
Dégradation d’une partie du bastion sud-ouest, printemps 2009

Image Credits

Schlossmauer mit Gerüst
Travaux de remise en état du bastion sud-ouest, été 2009

Image Credits

Vor dem Schlosseingang steht ein Bagger und es werden Rohre verlegt.
Travaux de déblaiement dans la cour antérieure du château, automne 2009

Image Credits

Luftaufnahme vom Schlosshof, auf dem Plastersteine verlegt werden.
Travaux de pavage dans la cour antérieure du château, 2010

Image Credits

Frisch renovierte Mauer und gestrichenes Schlossgebäude.
Façade sud. Mur du bastion avec dépendance après la rénovation, 2010

Image Credits

Frisch renovierte Mauer mit dem Schloss im Hintergrund.
Bastion sud-ouest après la rénovation, 2010

Image Credits

Fotografie von Schloss Trautenfels vor dem Berg Grimming

Image Credits

Français

Le château de Trautenfels

Histoire du chateau de Trautenfels

Filesize: 3 MB